Update Lecture - Pardon

Bonjour les P'tits Loups !! J'espère que vous allez bien !!

Nous nous retrouvons aujourd'hui autour d'un livre bien sympa que j'ai découvert par hasard et que j'ai pu lire grâce à l'auteur qui me proposait la version gratuite en ebook.

Il s'agit de Pardon d'Erika Boyer (Ed. Autoédité, paru en 2016).

Et sans plus attendre je vous livre mon avis plutôt positif !!!

 

 

"Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ?

Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa soeur plutôt que de potentiellement l’entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.


« Je ne veux pas tourner la page. J’aime ce livre dont nous sommes les héros. »"


Je préfère vous le dire dès maintenant, j'ai beaucoup apprécié ma lecture bien qu'elle ne soit pas parfaite et qu'on repère deux trois défauts. Et je m'excuse pour le coup de la longueur de cet avis ^^'



QUALITÉS


Remettons les choses dans leur contexte : Erika Boyer écrit son premier roman avec Pardon, et c'est avec certitude que j'affirme que sa plume peut fortement nous surprendre dans un avenir proche.


C'est d'ailleurs l'une des premières choses qui m'a plu : la plume. Car en effet Erika Boyer tourne ses phrases de manière très fluide et poétique, de sorte à vous embarquer dans l'histoire avec une fragilité et une douceur sans pareil. Cette plume est parfaite pour les histoires d'amour, d'ailleurs quand ce thème vient sur le devant de la scène on sent bien que l'auteur est à l'aise. Je dirais même plus largement qu'elle est parfaite pour du contemporain et j'ai bien envie de la retrouver dans d'autres émotions !!


Cette plume liée à ce thème m'ont d'ailleurs fait m'attacher au personnage principal. Et chers amis lecteurs, ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une histoire d'amour que nous allons suivre le point de vu d'une jeune femme. Non ! Et je dis Chouette !

On suit les sentiments prenants d'un homme - d'un frère - pour sa soeur. Déjà pour ça, j'ai apprécié ma lecture, car j'ai la sensation que ce sont souvent des points de vues féminins que nous suivons dans les histoires de coeur. Cela permet de relativiser les sentiments profonds que les hommes peuvent avoir alors qu'il est souvent tabou pour eux de montrer les tréfonds de leur âme.


Je continue dans les sujets peu communs avec l'intrigue principale elle-même. Comme le résumé l'explicite (et comme la mise en garde en préface le précise également), il s'agit d'un livre sur l'inceste. Un sujet tabou, non pas illégale, mais moralement mal perçu. Nous ne sommes pas là pour donner notre avis sur la question, et Erika Boyer se garde également bien de nous livrer son propre avis, mais cela fait du bien d'avoir un sujet quelque peu particulier justement pour inciter le plus grand nombre à réfléchir et à adopter son propre point de vu.

Car il faut savoir que vous ne pourrez pas rester indifférent face à cette histoire, et je trouve vraiment très intéressant d'être justement confronter à ce genre de sensations lors d'une lecture. Ça ouvre l'esprit, ça ouvre les moeurs et tout de suite on grandi !! (et n'est-ce pas là le but ultime de la lecture, développer notre sens critique, nous faire grandir ?)


D'autres choses ont su me séduire tout au long du roman :

  • Déjà la vision des cultures, des couleurs de peaux, qui prône quelque part la "polyphonie" présente au sein de notre pays. Un beau message anti-raciste selon moi tout en subtilité, à peine effleuré, qui rend le tout très naturel et qui aide à ancrer l'égalité dans nos moeurs.

  • Ensuite l'importance des regrets. Ne soyons pas dupe, le titre est explicite. Il va se profiler tout le long du roman, principalement dans la bouche de Will qui regrette ses sentiments pour sa soeur (ou peut-être plus exactement d'être naît dans le mauvais corps ?), mais également dans la vie de beaucoup de personnages secondaires, véhiculant le message suivant : nous avons tous des regrets, nous souhaitons tous nous faire pardonner...

  • Enfin la couverture est sublime. Simple et efficace, elle présente deux inséparables (oiseaux), dans une cage, sur un fond coloré. Le message est explicite : deux amours indissociables, dans une prison qu'est notre société, mais qui malgré tout finissent par être heureux entre joie et amour (couleurs jaune et rouge).



DÉFAUTS


Néanmoins, comme je vous le disais, quelques défauts sillonnent notre lecture. Notamment les facilités que l'auteurs a emprunté à certains moments.

Je pense principalement à la rencontre avec David, le meilleur ami de Will qui créé un lien très fort en seulement quelques pages, mais également la réaction du jeune homme quand son ami lui avoue ses sentiments pour sa soeur. David est très calme, très ouvert d'esprit, et bien que cela puisse arriver, on a l'impression que le jeune homme accepte un peu trop facilement l'inceste. Cela aurait pu être atténuer notamment si ce dernier n'encourageait pas la relation du frère et de la soeur, mais ce n'est pas le cas. Finalement, seul le propriétaire a une réaction que je jugerais de commune vis-à-vis des circonstances, l'entourage proche des amoureux étant trop facilement favorable à mon sens.


Un autre défaut que j'ai pu relever concerne le début de la deuxième partie. Une certaine redondance des sentiments de Will s'installe et m'a lassé. On retrouve à ce moment là une répétition des mêmes mots et des mêmes sentiments de la part de Will, qui certes peuvent être l'expression du tourment incessant du jeune homme, mais qui surtout nous donne l'impression de ne pas avancer et de retrouver la même chose que précédemment. Heureusement, cette partie est courte, et on retourne vite dans l'histoire une fois ce passage, justement passé.


Enfin, je parlerais des ellipses. Il faut savoir que l'histoire se déroule sur deux ans, pour un texte d'un peu plus de 200 pages. Ce roman est donc assez court, mais va bien se dérouler sur 24 mois. Si d'habitude les ellipses ne me dérangent pas, j'ai trouvé ici dommage que cela avance aussi vite d'un point de vue temporel. J'aurais préféré peut-être que ces ellipses soient plus travaillées, qu'on ait plus de développement autour de l'amitié de Will et David par exemple, ou encore le lien qui se créé avec le propriétaire et ses enfants, pourquoi pas plus de souvenir également, avec un peu plus de détails.. Bref, que le cadre général soit plus développer pour rendre le tout plus cohérent.





En sommes, je vous recommande ce roman si ce sujet ne vous rebute pas. Pour un premier roman c'est vraiment bon, et j'ai hâte de lire les autres romans d'Erika Boyer qui je pense peut être une auteur prometteuse avec le temps.

Un roman riche, qui se lit très vite, qui est plaisant, qui nous fait vivre les sentiments du personnage principal, il m'en faut guère plus pour passer un très bon moment de lecture !!!

 

Et vous les P'tits Loups, avez-vous tenter l'aventure avec ce roman ?

Comme d'habitude, n'hésitez pas à partager avec moi vos avis, et en attendant le prochain article...

Aimez, Lisez, Rêvez !


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square